LAURETTE

  

  

variété du GROCEP distribuée par SEMENTIS.
UNE  CHAIR FERME polyvalente et facile

Obtenteur : GROCEP Lavergne 87370 LAURIERE

Catégorie : consommation à chair ferme

Inscription au catalogue : 2011 Liste A

 

Maturité demi-précoce à moyenne
Tubercule

à peau jaune, chair jaune, de forme régulière, oblong allongé à allongé, aux yeux très superficiels et de belle présentation

Rendement

variété très productive donnant de nombreux tubercules de calibre moyen

Qualité culinaire

très bonne qualité culinaire, très bonne tenue à la cuisson, pas de noircissement après cuisson, coloration à la friture : foncée

Sensibilité aux parasites

moyennement sensible au mildiou du feuillage et du tubercule. Moyennement sensible à la gale commune, au virus Y, et au virus de

l’enroulement

Défauts internes du tubercule

peu sensible aux taches de rouille, aux taches cendrées et au coeur creux

Sensibilité à l’égermage peu sensible
Sensibilité aux chocs moyennement sensible
Repos végétatif court
Aptitude à la conservation assez bonne
UTILISATION CULINAIRE :

Groupe culinaire : A

Idéale : Pommes rissolées; bonne en Pommes vapeur, gratins et peu utilisée : Frites purées

 

 

ESSAI Rhône-Alpes été 2011

LAURETTE 2011: C’est une variété donnée moins précoce qu’Amandine ou Linzer Délicatess. Néanmoins, dans notre essai, à 98 jours, elle a obtenu son rendement commercialisable définitif, son poids brut total n’évolue presque plus à 105 jours.

La végétation est assez développée mais parfois irrégulière.

La tubérisation est moyennement élevée pour une chair ferme avec 16 à 17 tubercules par pied au total dont 10 à 11 seulement  dans le calibre commercialisable, ce qui est insuffisant. Ceci est à mettre aussi sur le compte de l’année. Les tubercules oblongs sont donc un peu gros et pas assez allongés pour une variété chair ferme. Ici la peau ressort plus foncée que Galante ou Annabelle .La présentation est moyenne malgré quelques jolis tubercules. En revanche ils ne sont pas trop déformés sous le voile. Elle est donnée moyennement sensible à la gale commune, sensible au  mildiou sur feuillage et tubercules ainsi qu’au virus Y. Attention aussi au phénomène de repousses et diabolos. C’est une variété qui ressemble à une Juliette, mais pour un premier essai, sa présentation est un peu inférieure à  Amandine ou Marilyn (à  revoir)

Envoyez un courrier à contact-sementis pour toute question ou remarque

Dernière modification : 05 septembre 2016 -